Get Adobe Flash player

Notre Dame de Pépiole 9 juin 2012

Notre Dame de Pépiole à Six-Fours avec ses 3 nefs


 

 

Notre Dame de Pépiole est une chapelle qui a beaucoup de charme.

La première impression nous laisse croire que cette chapelle se situe quelque part en Haute Provence par son architecture, ses restanques, ses oliviers et son vieux puits. Pourtant nous sommes à 5 minutes de Toulon et c'est dans ce contexte, que vers midi, nous nous sommes retrouvés pour cette sortie.

 

 

 

La surprise passée, un petit historique a été lu rappelant les origines de Pépiole. Jacques Fabre nous a rejoint vers 14h00 et nous raconta ses anecdotes sur la restauration de  cette  chapelle. En effet, il avait à peine 17 ans quant il contribua à restaurer Notre Dame de Pépiole, aidé du moine bénédictin Paul-Célestin Charlier à partir de 1956.

Un peu d'histoire et quelques anecdotes sur cette chapelle :

Notre Dame de Pépiole date du vème siècle dans sa partie la plus ancienne, c'est une chapelle paléochrétienne considérée comme l'une des plus anciennes de Provence et probablement de France. Ces deux "sœurs" provençales sont Notre Dame de La Gayole où fut trouvé le plus vieux sarcophage de la chrétienté et la chapelle de la Trinité sur les îles de Lérins  situées en face de Cannes.
Son type syrien, provient très certainement de Saint Cassien. Saint Cassien était provençal de naissance, il s'initia en Orient vers la fin du IVème siècle et de retour en Provence, en 405, il s'établit à Marseille et fonda le monastère de Saint Victor. Il édifia plusieurs chapelles de type syrien, en souvenir de son voyage en Orient.

Les données historiques sur Notre Dame de Pépiole sont assez rares. Son nom pourrait provenir de l'ancien prieuré de Sancta Maria de Sextis Furnis, plusieurs fois mentionné sur le capitulaire de Saint Victor de Marseille au XIème siècle. Pourtant, un document, encore plus ancien, fait état d'un autre nom Sancta Domna Maria de Piopélos, ce qui lui donnerait une origine grecque.
Lors des fouilles de 1954, des tessons de poteries et d'autres éléments démontrèrent la présence des grecs à Pépiole.

 

 

 

Pour la première fois, en 1268, il est fait mention de cette chapelle dans un état des bénéfices du chapitre de la cathédrale de Toulon à laquelle elle appartenait alors. Cette chapelle fut vendue comme bien national à  la révolution française le 03 février 1791, et prend le nom d'Ermitage,  Notre Dame des Neiges, (appellation bien étrange pour notre région).

Un élément très important démontre qu'antérieurement à cette chapelle, s'élevait un autre sanctuaire. En effet, sur le parvis, à l'entrée, se trouve une grosse pierre qui semble bouché un trou d'apparence anodin. Ce trou ressemble à une cupule appelée écuelle, deux ou trois autres cupules composent cette masse rocheuse. Le culte des cupules remonte à l'époque des mégalithes, approximativement entre 5000 et 7000 ans. A cette époque contemporaine des Menhirs et des Dolmens, des trous étaient creusés selon des rituels et suivant leurs tailles, ils sont appelés "cupules", "écuelles" ou bassines (termes archéologiques).
Ces cupules servaient à des rituels soit par l'eau de pluie ou de rosées, soit par le sang d'animaux. Il existe des cupules qui étaient utilisées à des fins astronomiques. Selon un rituel très précis, l'eau contenu dans les cupules, disposées d'une certaine façon, permettait le reflet des étoiles, au moment des équinoxes ou des solstices, donc à des moments précis de l'année.
Pépiole devait être un lieu de culte qui a fait suite à un temple païen et plus tard à un temple romain. Au début de l'ère chrétienne, une première chapelle a été édifiée sur ce même lieu, un culte chassant l'autre.

 

  

 

Selon les dires de Jacques, le Père Charlier  était un moine déterminé, avec un grand charisme. Jacques nous confia que des découvertes archéologiques, notamment des poteries grecques, avaient été faites à cette époque. Il nous a aussi parler des fameux vitraux fabriqués à partir de bouteilles, car le Père Charlier avait peu de moyens financiers pour effectuer les restaurations nécessaires. Ils récupérèrent des bouteilles vides et le résultat fut spectaculaire. Ces verres colorés, choisis avec adresse, ont été posés avec beaucoup  de goût. L'effet de lumière du soleil sur ces vitraux colorés est magnifique. André Malraux, alors ministre d'état chargé aux affaires culturelles, était intervenu pour sauver la chapelle car elle devait être détruite pour construire une bretelle d'autoroute.

 

Notre Dame de Pépiole est aussi un haut lieu d'énergie de la région. En effet, dans une de ces absides, à moins de 2 mètres de l'autel, se trouve un fort potentiel énergétique. Pour les personnes sensibles, cet endroit est très bien ressenti, beaucoup de stress et de tensions sont épurés pour faire place à une paix intérieure et à un bien-être. J'ai découvert dans les années 1990, un cours d'eau qui traversait en diagonale la chapelle et passait très précisément dans cette abside.  Quelques années plus tard, un gardien de la chapelle me confia que des hydrauliciens avaient effectués des tests et ont découvert qu'une source coulée effectivement dans cette diagonale.

Cette sortie fut très instructive et appréciée par toutes les personnes présentes.

Gilbert Attard

 
Photos de Michel B.

 

Très ancienne pierre d’autel 

 

 

 Pépiole et ses voûtes en pierres

 

Notre Dame de Pépiole, XVIème siècle,

en bois doré de sorbier

porte les stigmates de la révolution.

 

 

 

Commentaires   

 
0 #5 SanJose 19-11-2015 22:40
Bravo pour cet exposé très intéressant sur la très précieuse chapelle ND de Pépiole. Juste, il serait bon de corriger (ou de faire corriger) toutes vos fautes de conjugaison, car souvent cela nuit à la compréhension de votre texte, par ailleurs d'une très grande qualité.
Citer
 
 
0 #4 Gignoux 08-10-2015 16:07
Bonjour à tous, Merci de m'exprimer sur ce site. Je demeure près d'Aix-en-Proven ce.Personnellem ent, je connais cette petite merveille depuis les année 1955, date à laquelle, je passais mes vacances chez mes grands-parents dans le village voisin du Brusc. J'avais découvert ce site avec émerveillement et j'y suis revenu plusieurs fois pour le faire connaître. C'est toujours un réel plaisir de l'admirer. Le cadre et l'environnement se prête à la prière et la méditation. Encore Merci Jean Gignoux. PS Je possède' la revue du Père Hubert de Bonhomme, très enrichissante avec de belles photos.
Citer
 
 
0 #3 DANIELE caille 19-09-2015 16:03
bonjour
quand reprogrammez vous une sortie vers cette chapelle ??
j aimerai beaucoup y participer
merci
daniele
Citer
 
 
0 #2 ld 15-02-2015 13:54
promeneur découvrant votre site. Et s'en féliciite (tout en regrettant les fautes 'tho... A votre disposition pour correcs.
Citer
 
 
0 #1 Payet 05-02-2014 08:56
Magnifique cette chapelle ,j'irai bien la visite,peut'êtr e bientôt.
Citer
 

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

         

Nombre de visiteurs aujourd'hui :199
Nombre de visiteurs hier :234
Nombre de visiteurs ce mois ci :6338
Nombre de visiteurs total :333047

Actuellement il ya 72 invités et pas de membres en ligne

Facebook Like.

Open source productions